Imprimer

Le lombricompostage

 

fotolia 16861907_xsLes principaux intérêts :

  • Possibilité de faire un compostage à l'intérieur sans contraintes et sans odeurs.
    Le processus de compostage est très rapide.

  • Production d'engrais liquides pour les plantes d’intérieur.
  • On évite des déplacements trop fréquents vers le lieu de compostage extérieur.
  • C'est une petite source de chaleur interne.
  • Les poubelles sont plus propres et nécessitent moins d’entretien.
  • L'excédent de vers pourra être utilement placé dans le jardin ou dans le centre de compostage extérieur.

On peut faire soi-même son lombricomposteur avec deux caisses en bois ou mieux encore : des caissettes de poissonnier en polystyrène.
Les bacs sont superposés. Le bac inférieur doit être étanche et le ou les bacs supérieurs doivent pouvoir faire passer l’eau que vous verserez pour maintenir l’humidité dans les bacs.

Attention, les vers craignent la lumière et la déshydratation !
Les bacs doivent avoir un couvercle.

Pour estimer vos besoins en vers en fonction de vos déchets de tables, comptez 50 lombrics pour 100 grammes de déchets par jour.
Ils peuvent manger jusqu’à deux fois l'équivalent de leur poids par jour. La reproduction est très rapide : leur population peut doubler tout les trois mois.

C’est une “poubelle de table” efficace et productive.

Ce qu’ils mangent :

  • les restes de repas, les miettes de pain
  • le marc de café, le thé
  • les épluchures de légumes et de fruits

Ce qu’ils n’aiment pas :

  • la viande, le poisson
  • l’ail, les oignons
  • les produits laitiers
  • les plats épicés ou trop salés.

Placez ce qui précède au compost extérieur.
Facilitez la tâche de vos vers en hachant les déchets.
Imprimez la liste qui précède pour la mettre bien en vue au dessus de votre lombricomposteur.
Attention, pour démarrer un lombricomposteur il faut deux fois plus de vers que de matière organique pour éviter les mauvaises odeurs.